Énergie Entrepreneurs, la réponse du SIAD aux ODD et à la situation au Sahel

Pour répondre aux problèmes migratoires et sécuritaires que connaît la région du Sahel, il est essentiel de sécuriser des leviers de développement. Le projet Énergie Entrepreneurs mené par le SIAD propose à la fois un accès à l’énergie solaire et un accompagnement à l’entrepreneuriat au Burkina Faso. Il répond ainsi aux Objectifs du Développement Durable (ODD) sur l’accès à l’énergie et la réduction de la pauvreté, pour permettre aux populations rurales burkinabées de ne pas recourir à des moyens violents de gagner leur vie.

Le Sahel, une situation humanitaire dramatique…

dispalced-people-sudan-cc-un-phototim-mckulka

La région du Sahel est dans une situation humanitaire dramatique dans tous les secteurs. De la Mauritanie au Tchad, du Sénégal au Cameroun, les populations ont un accès limité à l’eau, à l’assainissement, à la nourriture. D’après le dernier rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires, sur les huit pays de la région, la moitié des habitants de la région sont touchés par la pauvreté et 30 millions sont en insécurité alimentaire.

Dans le classement de l’Indice de Développement Humain (IDH), quatre des huit pays de la région sont parmi les dix pays les moins bien classés, mesurés sur 188 pays en 2016. Ce classement montre le niveau d’extrême pauvreté que ces pays connaissent, pas seulement en matière de richesse et de production, mais aussi au niveau de l’éducation et de la santé.

…aggravée par des conflits multiples.

En plus de ces conditions humanitaires critiques, la situation sécuritaire du Sahel est marquée par de multiples conflits. La situation libyenne, l’instabilité au Nord du Mali et la violence de Boko Haram dans la région du lac Tchad sont des facteurs qui déstabilisent la vie au Sahel et empêche toute projection dans l’avenir. Le manque de gouvernance et d’investissement dans les provinces les plus reculées des différents états de la région permet aux terroristes, aux milices armées de s’installer et de faire prospérer les trafics de drogues, d’armes et de migrants.

Ces conflits exacerbent les besoins humanitaires tout en limitant l’accès aux acteurs qui seraient capables de la fournir. Les besoins en eau, en nourriture ou en soins atteignent leur maximum en situation de conflit. Les milices et les groupes terroristes s’appuient sur ces manques et proposent d’y subvenir. S’engager avec ces groupes peut être le moyen pour certains de trouver les ressources pour vivre, s’enrichir ou se sentir utile à une cause. En face, la population jeune, peu éduquée et marginalisée, peut tomber dans la violence par nécessité.

Migrer pour fuir la pauvreté et les conflits

Face à ces situations de pauvreté extrême et de conflits, les populations sont prêtes à laisser leur vie derrière eux et migrent pour trouver de meilleures situations économiques et vivre en sécurité. La première solution choisie est celle de la proximité. Ainsi près de 4 millions de personnes se sont déplacées à l’intérieur de la région sahélienne et 1 million sont réfugiées, exacerbant les tensions et les besoins dans des pays ou des régions hôtes déjà parmi les plus pauvres au monde.

Au delà du continent africain, le nombre de migrants en Europe venant du Sahel ne cesse d’augmenter. Alors qu’on en comptait 3 300 en 2012, ils étaient estimés à 47 000 en 2015. Les traversées du Sahara puis de la Méditerranée sont autant d’occasions de nourrir les passeurs, trafiquants modernes d’êtres humains. De plus, les morts se multiplient en Méditerranée. Sur la route méditerranéenne centrale, qui relie la Libye à l’Europe, plus de 4 000 personnes sont mortes en 2016 selon l’ONU. En avril 2017, le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) comptait déjà plus de 1 000 morts sur cette route depuis janvier 2017.

Face aux conflits, à la pauvreté et à la migration, une action concertée et réfléchie des acteurs du développement est nécessaire pour renverser la donne.

CIMG0931

Sécuriser des leviers de développement dans le Sahel est nécessaire et permet d’éviter le déclenchement de conflits dans des régions encore peu touchées. Si les acteurs du développement arrivent à créer des opportunités économiques et des services de base pour les populations locales, alors celles-ci ne voudront pas recourir à la violence et aux trafics pour gagner leur vie correctement.

Les pays du Nord ont les moyens de fournir une aide d’urgence aux pays sahéliens pour couvrir les besoins les plus pressants, mais cette aide ne règle pas les besoins profonds de ces pays et d’autres pays en développement. C’est pour encadrer l’action en faveur des pays en développement qu’en septembre 2015, l’assemblée générale des Nations Unies s’est accordée sur la définition de 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) à remplir afin d’atteindre un modèle de développement durable. Ces ODD doivent orienter l’action publique et privée en matière de développement économique et social jusqu’en 2030. L’ambition principale est de créer un cadre commun permettant de structurer les actions de développement dans les pays où les populations sont les plus vulnérables.

Énergie Entrepreneurs innove pour répondre aux ODD

Le projet Énergie Entrepreneurs est présent au Burkina Faso depuis 2012 et répond aux ODD pour favoriser un développement économique et propre dans la région rurale du Zoundwéogo. Le Burkina Faso n’est pas le pays le plus touché de la région, mais il fait tout de même face à des besoins humanitaires majeurs en matière de santé, d’éducation et de pauvreté. Contrairement à d’autres pays sahéliens qui cumulent conflits, migrations et pauvreté, le Burkina Faso est pour l’instant peu touché par les problèmes de migration et de sécurité. Cette situation relativement stable permet au SIAD de mener un véritable projet de développement économique et social dans la province du Zoundwéogo et d’éviter au pays de suivre le même cercle vicieux que ses voisins.

odd7 solaireodd13 chgtclim

Le premier volet de ce projet est l’installation de centrales photovoltaïques adaptées aux besoins des villages. Ces centrales permettent de fournir une électricité propre dans une région rurale isolée de la grille de distribution nationale. Elles répondent clairement à l’ODD 7 « Énergie propre et d’un coût abordable » et à l’ODD 13 «Mesures relatives à la lutte contre le changement climatique ». En effet, l’énergie solaire n’émet pas de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement de la planète. De plus, le coût de cette énergie pour les consommateurs burkinabés est bien inférieur aux carburants fossiles utilisés aujourd’hui et permet aux ménages de réaliser des économies.

odd8 travail coissance

Mais l’innovation du projet Énergie Entrepreneurs réside dans l’accompagnement des entrepreneurs ruraux pour développer leur activité, en réponse à l’ODD 8 « Travail décent et croissance économique ». Les entrepreneurs, majoritairement informels et dégageant très peu de revenus, sont vulnérables au moindre choc négatif. L’accompagnement du SIAD par la formation des entrepreneurs et l’accès au microcrédit permet aux entrepreneurs accompagnés d’améliorer leur situation économique par l’investissement et la meilleure gestion de leur activité.

Des impacts au-delà de l’énergie et des entrepreneurs

Au-delà des impacts sur la consommation énergétique et les entrepreneurs ruraux, le projet Énergie Entrepreneurs a un impact direct sur les ODD 1 à 5 (Pauvreté – Nourriture – Santé – Education – Egalité entre les sexes).

odd1 pauvrete

Ainsi, comme montré précédemment, l’accès à l’énergie solaire permet de réaliser des économies considérables pour les ménages, qui peuvent consommer plus et sortir de la pauvreté. Les entrepreneurs quant à eux ont un revenu plus élevé grâce à l’appui du SIAD. Ce revenu leur permet aussi de consommer plus, pour eux mais aussi pour leur famille ou leur communauté.

odd2 nutri

En ce qui concerne la nutrition, l’accès à l’énergie solaire permet aux agriculteurs de la région de profiter des outils ou des technologies qu’ils ne pouvaient pas utiliser jusqu’alors. Ils peuvent aussi développer des activités de transformation ou de conservation, essentielles à la sécurité alimentaire et à l’ajout de valeur comparé à un produit simple, vendu en bord de champ. De plus, le revenu supplémentaire des ménages ruraux, des entrepreneurs et de leur famille peut servir à la consommation de nourriture.

odd3 sante

Les centres de soins bénéficient directement du raccordement aux centrales du projet ce qui leur permet de fournir des soins et des examens qu’il ne pouvait pas fournir jusqu’ici. Ce sont des centaines de bénéficiaires potentiels parmi les patients mal ou peu soignés. Cela peut réduire les temps d’arrêt du travail pour les malades de la région, qui dépensent moins et peuvent retourner gagner leur vie plus rapidement. Les gains de revenu liés à l’énergie solaire peuvent servir à augmenter les dépenses de santé et de prévention dans les ménages.

odd4 educ

L’arrivée de l’énergie solaire a des impacts majeurs sur l’éducation car elle permet l’éclairage des classes pour plus de 1 500 élèves. Mais il existe aussi un impact sur les études à la maison, car l’énergie solaire permet là de travailler après le coucher du soleil, ce qui améliore l’apprentissage et les résultats scolaires.

odd5 genre

Enfin, le projet Énergie Entrepreneurs a un impact sur l’égalité entre les femmes et les hommes. En effet, l’accompagnement du SIAD a cherché à atteindre des femmes entrepreneures, qui seront capables de mener une activité génératrice de revenu. L’arrivée de l’énergie solaire permet de faciliter le travail domestique, encore souvent attribué aux femmes. De plus, l’arrivée de l’énergie propre dans les ménages réduit les risques de maladies pulmonaires liées aux fumées dégagées par le bois domestique et les déchets parfois utilisés comme combustibles.

Vous pouvez soutenir le projet Énergie Entrepreneurs en faisant un don sur la page HelloAsso.

Vous pouvez aussi suivre l’actualité du SIAD sur Twitter, Facebook et Linkedin.

facebooktwitter

Partager cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*