Rapport sur l’agroécologie dans l’Oudalan

cowpea-cleaned-graded

Le Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD), en partenariat avec le SIAD, a mené deux études concernant l’agroécologie dans la province de l’Oudalan, au Burkina Faso.

Cette province est l’une des plus pauvres du pays. Dans le contexte climatique difficile et aléatoire de l’Oudalan, la culture maraichère en contre-saison est une source importante de diversification de revenus. Elle est très cultivée par les femmes au bord des cours d’eau de la province. Le sésame et le niébé présentent de multiples avantages dans la région. Ils constituent un marché porteur, permettent d’obtenir des revenus en période de soudure grâce à un cycle plus court, et donc permettent une alternative au bradage des céréales de base, comme le mil. Fertilisant naturels des sols, le niébé permet de valoriser des fanes pour l’alimentation animale.

La première étude du CIRAD concernait la valorisation de la production du sésame et du niébé, la seconde portait sur l’approvisionnement en eau des cultures d’oignons.  Le SIAD s’est appuyé sur ces deux études pour lancer ses projets dans l’Oudalan. Elles ont permis de mettre en perspective le manque d’eau évident de cette région du Sahel. La rareté de cette ressource en saison sèche impacte très fortement la production maraîchère. Pourtant, l’oignon de cette région a un grand potentiel de développement sur les marchés locaux et nationaux, notamment dû au caractère biologique de sa production. Des solutions adaptées à la géologie et la biodiversité de cette région existent et le SIAD entend les mettre en œuvre.

Ces deux études ont permis de réaliser le projet PROVC (Construction de chaînes de valeur dans les filières niébé et sésame dans les exploitations familiales de l’Oudalan), ayant pour objectif la construction de chaînes de valeur dans les filières niébé et sésame dans les exploitations familiales de l’Oudalan ; ainsi que le projet PAEPM (Projet d’approvisionnement en eau des périmètres maraîchers d’oignon dans la province de l’Oudalan au Burkina Faso), visant à assurer un approvisionnement en eau des périmètres maraîchers d’oignon dans la province dans la même région.

Par le projet PROVC, le SIAD accompagne 1000 petits exploitants agricoles dans les méthodes agroécologiques, de stockage et de commercialisation du sésame et du niébé.

A travers le projet PAEPM, le SIAD vise à améliorer le potentiel de captation et de production d’eau de la région et d’améliorer sa distribution.

Partager cet article


[feather_share]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*