Le SIAD aux Journées Nationales des Diasporas Africaines à Bordeaux

jnda

Du 12 au 14 Avril le Service International d’Appui au Développement (SIAD) était à Bordeaux pour les 6èmes Journées Nationales des Diasporas Africaines. Notre présence sur cet événement semblait plus que jamais justifiée d’une part car l’association œuvre depuis plus de 10 ans pour la valorisation et l’appui aux dynamiques des diasporas africaines et d’autre part car cette année, le SIAD met en œuvre le projet Dias’Invest 237 dédié à la diaspora Camerounaise pour le compte du Ministère des Relations Extérieures du Cameroun sur financement de l’Agence Française de Développement.

Chaque année, les JNDA qu’organisent la ville de Bordeaux se concentrent sur un ou plusieurs aspects spécifiques du lien entre la France et l’Afrique que représente les diasporas. Les JNDA 2018, soutenues par l’Elysée, avait pour thème la/les « Présence(s) africaine(s) ». Durant 3 jours, les conférences et les tables rondes se sont enchainées entre officiels, chefs d’entreprises ou encore étudiants, tous partageant un même désir de renforcer les liens économiques, historiques et humains entre la France et le continent africain.

Au fil des éditions, l’évènement a pris une dimension internationale et a bénéficié de la présence de nombreux officiels et cadres africains ayant fait le déplacement pour l’occasion. Cette année, Pierre De Gaétan Njikam, adjoint au Maire de Bordeaux avait invité Souleymane Bachir Diagne, philosophe et professeur à Columbia University pour donner une conférence sur le thème des « diasporas aujourd’hui: situations et perspectives. » et ainsi ouvrir le jeudi 12 au soir ces trois jours d’échanges.

Le vendredi 13 avril, journée placée sous le thème des femmes de la diaspora, c’est Alain Juppé, Maire de Bordeaux et ancien Premier ministre qui a ouvert les débats. La Journée était placée sous la présidence de Denise Epoté, Directrice de TV5 Monde et Elizabeth Tchoungui écrivaine, journaliste et animatrice de télévision franco-camerounaise.

Se sont succédées à la tribune Massogbè Diabaté Touré , présidente directrice générale du groupe SITA SA(Société Ivoirienne de Traitement de l’Anacarde) ; Roseline Dieudonné, senior manager chez KPMG et membre du jury du prix Trajectoires au Féminin de HEC ; Hasnaâ Ferreira, fondatrice et dirigeante de Hasnaâ Chocolats Grands Crus, Béatrice Lobe, co-fondatrice du réseau Leader en Elle, responsable du département sécurité de Facebook France ; Yvonne Mburu, chercheuse scientifique et consultante ; Océane Hébert, lycéenne ; Naïma M’Faddel, conseillère de la présidente de la Région Ile de France (1ère Région d’europe) ; Noura Moulali, fondatrice de OuiExpat ; Pamela Meuleye, présidente et co-fondatrice du club Leader en elle ; Mariama Samba Baldé, auteure, poète et actrice ; Sira Sylla, députée de Seine Maritime ; Elizabeth Tchoungui, journaliste TV et auteure et finalement Rokhaya Diallo, journaliste écrivaine et réalisatrice.

En soirée se tenaient la 4ème édition des Rencontres des entrepreneurs du numérique Afrique France (NUMAF) organisée par la mairie de Bordeaux et l’association Bordeaux Entrepreneurs. Lors de ce rassemblement startups camerounaises et bordelaises ont pu échanger sur leurs projets ainsi que sur l’importance du numérique dans le développement du continent africain. En effet, de nombreuses villes africaines comme Dakar ou encore Abidjan sont reconnues comme des « hubs » digitaux et la question des zones blanche et de l’accès à l’électricité y est plus que cruciale. Cette rencontre NUMAF à permis la création de nombreux partenariats, notamment celui entre startup Vox Pop, startup de stratégie et marketing digitale camerounaise fondée par Jessy Mbamba et Digital Campus, école du web qui forme sur plus de 10 campus des étudiants aux outils de demain.

Le samedi 14 mai enfin les JNDA ont proposé une table ronde sur le thème de « La place de la jeunesse de France dans les nouveaux partenariats Afrique-France » sur laquelle le représentant du Ministère des Relations Extérieures Camerounais, M. Alain Koum, que le SIAD accompagnait pour l’occasion, a été invité à présenter Dias’Invest 237. Autour de la table, se tenaient Pierre de Gaétan de Njikam, adjoint au maire, chargé des partenariats avec l’Afrique subsaharienne; Didier Acouetey, président du Groupe AfricSearch ; Aldo Fotso, fondateur et président exécutif d’Africa Angels ; Nomaza Nongqunza Coupez, chef d’entreprise, fondatrice de Undiscover Canvas et Sira Sylla, députée de Seine-Maritime.

Ce bel événement s’est achevé par « La Nuit blanche à New-Bell » où une dizaine de groupes de la scène afro-contemporaine se sont réunis pour faire découvrir « Leur » Afrique : dynamique, motivée et dans l’air du temps.

facebooktwitter

Partager cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*