CIMAR – Retour sur la première promotion clôturée et les nouveaux étudiants ayant rejoint la formation

Depuis novembre 2020, le projet CIMAR Technopôle, mis en œuvre par le SIAD aux côtés de nos partenaires camerounais AgroPME et Graines de Talents, accompagne la formation et l’insertion professionnelle des jeunes du département du Moungo dans l’Ouest du Cameroun aux métiers de l’économie verte.

Ce projet, financé par l’Union Européenne dans le cadre du programme ARCHIPELAGO, est mis en œuvre en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique camerounais (MINJEC), pour une durée de 2 ans.

Le parcours de formation et d’insertion des jeunes vise à leur fournir une formation technique sur les métiers innovants de l’économie verte ainsi qu’une formation entrepreneuriale, avec l’objectif de lancer leur propre projet d’entreprise à l’issue de leur formation.

A ce jour, à 65% de la durée de mise en œuvre (17mois/26) une première promotion de 103 jeunes a finalisé le parcours. Parmi ces jeunes formés, 30 projets ont été retenu pour poursuivre le parcours d’accompagnement à la création d’entreprise pour 9 mois. Une seconde promotion de 75 jeunes a débuté la formation technique et entrepreneuriale en alternance le 7 février 2022 pour une durée de cinq mois.  ( Pour plus d’informations, c’est ici avec la note d’avancement au 05/22)

Retour sur la première promotion

DSC_0811-b

Photo 1 :  Photographie de groupe réunissant de gauche à droite : les étudiants de la 1ère promotion, l’équipe projet et enfin les représentants de l’union européenne

En juin 2021, 103 jeunes ont été sélectionné et se sont inscrit à la formation technique et entrepreneuriale en alternance. Parmi eux, 49 ont validé la formation technique, 10 ont validé la formation entrepreneuriale et 37 ont validé la formation technique et entrepreneuriale.

Parmi ces jeunes, 30 ont été retenus pour participer au parcours « appui au lancement d’entreprises ». Depuis fin décembre, ils sont accompagnés par nos conseillers mentors et des experts pour les appuyer dans la construction de leur plan d’affaire et vers l’obtention d’un micro-crédit pour financer leur projet.

Les jeunes ayant suivi la formation et n’ayant pas développé d’intérêt pour la création d’entreprise ont été réorienté pour leur permettre de réaliser leur projet professionnel. Ainsi, les jeunes souhaitant s’orienter vers un emploi salarié se sont vu présenter le second parcours de formation porté par AgroPME à travers le CIMAR : l’offre de formation du projet JOY, axé sur l’insertion par l’emploi salarié.

Le parcours insertion jeunes a également permis la formation et l’intégration des jeunes encadrant la formation. 8 conseillers mentors ont été formé en formation duale et mobilisés pour les activités du parcours jeunes.

A ce jour, le projet a permis de former 112 jeunes dont 29% de femmes et 23% de migrants de retour (MR) et déplacés internes (PDI).

Il a permis l’insertion des jeunes avec un taux de 60%, 67 jeunes sont insérés dont 31% de femmes et 21% de MR et PDI.

Pour rappel, le projet CIMAR a pour objectif de former 400 jeunes et d’insérés 300 jeunes. Trois promotions de jeunes sont prévues.

Retour sur le début de formation des jeunes de la seconde promotion

Le 7 février 2022, une seconde promotion de 75 jeunes (43% de femmes, 17% de MR et PDI) a rejoint le parcours insertion jeunes pour 5 mois de formation. Parmi eux, 58% souhaite développer leur projet d’entreprise.

7 spécialités métiers leur sont proposés :

MST-SA : Métier sous-traitant des services agricoles

OCR- Tic : Opérateur centre de ressources TIC formation/services digitauxTCOA : Technicien de construction des ouvrages agropastoraux en bois et béton

TCFA : Technicien de construction des ouvrages et outillages en fer pour autres alliages pour l’agropastoral TERN : Technicien photovoltaïque et biogaz

TMA – BioAu : Technicien des métiers agro écologiques spécialisé en biofertilisants-bio pesticides et agriculture urbaine

TMA- IREP : Technicien des métiers agro écologiques spécialisé en système d’irrigation et potabilisation de l’eau

TMA-RMS : Technicien des métiers agro écologiques spécialisé en recyclage des matériaux solides TMEA : Technicien de maintenance des engins de mécanisation agricole, de transformation des produits

Image1

Le projet vise également la formation de 90 entreprises pour l’insertion des jeunes via le parcours perfectionnement MPME. Une première promotion est en cours de sélection pour un début de formation d’ici mai 2022.

Image2

ARCHIPELAGO est un Programme d’une durée de 4 ans, financé par le Fond fiduciaire d’urgence de l’Union européenne_(EUTF), dont l’objectif principal est de renforcer l’employabilité des jeunes et de soutenir la création d’emplois dans les pays du Sahel et du lac Chad (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Tchad). Enveloppe : 15 millions d’euros Début: Janvier 2019 Fin: Janvier 2023   Contact: archipelago-eutf@sequa.de ; Website : https://archipelago-Programme.org

Titre du contrat : Mise en place d’un dispositif d’insertion socioprofessionnelle dans le Moungo à travers la formation duale et l’entrepreneuriat

Contractant : SIAD, France; AgroPME, Cameroun

 

Publié dans Actualités

CIMAR – Présentation des 5 lauréats élus lors des Business Challenge

Depuis novembre 2020, le SIAD met en œuvre le projet CIMAR Technopôle, aux côtés de nos partenaires camerounais AgroPME et Graines de Talents. L’objectif est de former des jeunes des jeunes du département du Moungo dans l’Ouest du Cameroun aux métiers de l’économie verte et de les accompagner dans la construction et la réalisation de leur projet professionnel.

Ce projet, financé par l’Union Européenne dans le cadre du programme ARCHIPELAGO, est mis en œuvre en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique camerounais (MINJEC), pour une durée de 2 ans.

A mi-parcours, le projet a offert une formation technique et entrepreneuriale en alternance à 112 jeunes, dont 29% de femmes. Sur ces 112 jeunes, 64 ont été au bout du parcours de formation.

 

En janvier, le SIAD prévoit le lancement de trois promotions :

  • Une seconde promotion de plus de 100 jeunes pour 5 mois de formation technique et entrepreneuriale.
  • Une seconde promotion de conseillers mentors pour atteindre 20 conseillers mentors formés. Les conseillers mentors participent à la sensibilisation des jeunes, à la formation des alternants et à la structuration des business plan des jeunes souhaitant créer leur entreprise.
  • Une première promotion 30 MPME débutera une formation de 9 mois pour les accompagner et les renforcer dans leur structuration.

Pour recruter les candidat.e.s des promotions à venir, nous avons mis en œuvre une phase de sensibilisation du grand public sur les services proposés de novembre à décembre 2021.La sensibilisation avait également comme objectif de lier de nouveaux partenariats avec les entreprises locales en vue d’accueillir des jeunes en stage, de développer des projets écoles.

Point fort de cette démarche de sensibilisation, des journées portes ouvertes se sont tenues dans les centres de formation du 25 au 27 novembre.

Elles se sont clôturées par le « Business Challenge ». Au cours de cette journée, les jeunes de la première promotion, ont présenté devant un jury leur projet d’entreprise. 39 candidat.e.s se sont ainsi présenté.e.s devant 3 jurys. Ces présentations ont permis de mettre les jeunes en situation de pitch et de leur apporter des conseils sur l’orientation de leur projet. Des prix étaient également prévus pour 5 projets retenus.

DSC_0511

Présentation des lauréats

  • Doris Collins Aimé FOYEM, élève de la formation métiers agro écologiques spécialisé en bio-fertilisants bio pesticides et agriculture urbaine.

Ce jeune homme est à l’initiative de BIO FOOD. Il offre aux éleveur.euse.s de bétail et de volailles, une alternative à la poudre de coquille d’huître onéreuse et importée, en commercialisant de la poudre de coquille d’escargot camerounaise. Ces poudres entrent dans la composition des aliments d’élevage et est utilisée pour enrichir les sols. BIO FOOD s’inscrit dans une démarche durable et souhaite créer de l’emploi au Cameroun. Son activité permet de recycler des coquilles d’escargot produit localement (99,99% des coquilles d’escargot géant d’Afrique sont getées) au lieu d’importer des coquilles d’huîtres.

  • Tchuenteu NGUENKAM, élève de la formation opérateur des centres de ressources TIC formation/services digitaux.

Cette jeune femme est la fondatrice de Digital Business Center (DBC). Elle offre aux agriculteur.ice.s, vivant reculé.e.s de la ville et de ses services numériques, une solution de paiement électronique, leur évitant ainsi de long trajet pour leur transactions financières.

  • Stéphanie EBANDJI, élève de la formation métiers agro écologiques spécialisé en biofertilisants bio pesticides et agriculture urbaine.

Cette jeune femme, fondatrice de JOY ENTREPRISE, fabrique et commercialise des intrants biologiques. Pour son lancement, JOY ENTREPRISE compte vendre une partie de ses engrais via le CIMAR, des GIC et coopératives agricoles qui serviront de vitrines d’exposition.

  • Aimée Ernestine NJATENG, élève de la formation technicienne de construction des ouvrages agropastoraux en bois et béton.

Cette jeune comptable reconvertie ayant fui la guerre et installée à Nkongsamba depuis 2 ans, a créé un système d’élevage en batterie pour optimiser l’espace et permettre l’élevage en milieu urbain. Elle fabrique et commercialise des systèmes d’élevage en batterie de volaille, des cages pour lapins et aulacodes.

  • William NGUEPNANG KAPNANG, élève de la formation métiers agro écologiques spécialisé en bio-fertilisants bio pesticides et agriculture urbaine.

Ce jeune homme, sensible à la goutte, maladie causée par l’excès de consommation de viande rouge, a fondé Bio-Agri. Cette entreprise inscrite dans l’économie circulaire, produit dans des installations aérienne et commercialise des poulets dont les fientes sont épandues dans les champs.

Ces 5 lauréats illustrent les objectifs du projet CIMAR de former et accompagner les jeunes camerounais.e.s dans la création d’emploi durable tournée vers les métiers non agricoles. De nombreux autres projets innovants et de grande qualité ont été présentés au cours de la journée.

Pour soutenir ces jeunes entreprises et bien d’autres projets, vous pouvez nous soutenir, le SIAD, via sa campagne d’appel à dons en cours 👉 Lien Campagne

qFsN7AinTU-d1ftim0QcwAARCHIPELAGO est un Programme d’une durée de 4 ans, financé par le Fond fiduciaire d’urgence de l’Union européenne_(EUTF), dont l’objectif principal est de renforcer l’employabilité des jeunes et de soutenir la création d’emplois dans les pays du Sahel et du lac Chad (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Tchad). Enveloppe: 15 millions d’euros Début: Janvier 2019 Fin: Janvier 2023   Contact: archipelago-eutf@sequa.de ; Website : https://archipelago-Programme.org

Titre du contrat :Mise en place d’un dispositif d’insertion socioprofessionnelle dans le Moungo à travers la formation duale et l’entrepreneuriat

Contractant: SIAD, France; AgroPME, Cameroun

Publié dans Actualités

Cré Afrique

Cré’Afrique est un dispositif de formation et d’accompagnement principalement destiné aux membres des diasporas africaines portant un projet économique, à impact social, sur le continent africain ou sur un double territoire. Implanté à Toulouse depuis 2012, ce dispositif est porté par l’antenne Occitanie du SIAD , il est certifié Qualiopi depuis septembre 2021 !

Concrètement comment ça marche ? Le dispositif se décompose en trois temps :

  • Un premier temps de maturation de l’idée de projet, avec 28h de formation en collectif qui correspond au Cycle 1 “Des souhaits à l’idée de projet” (octobre-décembre).
  • Un deuxième temps de formation et d’accompagnement à la maîtrise des outils de gestion d’une structure entrepreneuriale ou associative qui correspond au Cycle 2 “De l’idée de projet au business plan”, avec 54h de formation en collectif, durant lequel le·la porteur·se de projet dispose d’un accompagnement individualisé (janvier-juin).
  • Un troisième temps d’accompagnement sur le long terme à la création et post-création, avec des temps individuels et collectifs selon les besoins.

Programme CA

 

En 2021, SIAD Occitanie a développé une plateforme d’enseignement à distance pour permettre aux porteur·se·s de projet de suivre les ateliers de formation malgré la situation sanitaire et même lorsqu’ils·elles sont sur le terrain !

Bilan de Cré’Afrique aujourd’hui en chiffre: 

Projets accompagnés depuis 2012 :

  • 152 projets accompagnés
  • 21% de projets créés ou lancés
  • Plus de 50% des projets accompagnés sont portés par des femmes
  • 50 % des projets accompagnés sont dans le secteur agricole et 22 % dans le secteur de l’éducation et la jeunesse. D’autres projets sont dans le secteur du tourisme, des services, de la santé et des projets dits “ innovants ”.

Pour exemple,  durant la promotion de 2020-2021, le SIAD Occitanie a  accompagné madame Mendy dans la structuration de son projet de création d’unité de transformation de l’anacarde, de la mangue et du pain de singe à la frontière du Sénégal et de la Guinée-Bissau. A ce jour, elle poursuit le programme et se préparer à lancer sa structure via le cycle 3 de la formation.

L’impact de Cré’Afrique sur les porteur·se·s de projet :

D’après une étude menée auprès de nos ancien·ne·s porteur·se·s de projet en 2021.

  • 61% estiment avoir été accompagné.e.s et soutenu.e.s
  • 54% sont plus motivé.e.s
  • 37% ont plus confiance en eux·elles

Pour plus d’info, rendez-vous sur le site internet dans l’antenne SIAD Occitanie: https://siad-occitanie.fr/ !

Publié dans Actualités

Actualités et perspectives pour l’incubateur RNS et le parcours émergence

Résonances Nord-Sud est un incubateur d’entreprises à impact ancré sur le double territoire Afrique-France. Lancé en 2015 à l’initiative du SIAD et implanté en Ile-de-France, Résonances Nord Sud a pour objectif de soutenir l’investissement productif à impact de la diaspora pour le développement socio-économique en Afrique.

En 2021-2022, RNS lance :

  • Le service d’Accueil et d’Orientation
  • Le parcours Emergence

Ces deux offres ont été appliquées dans le cadre du projet Meet Africa 2.

Ce programme financé par l’AFD, l’Union Européenne et mis en œuvre par Expertise France, s’engage pour la création de richesses, d’emploi et d’impacts dans les pays d’origines en soutenant des entrepreneur.euse.s dans 6 pays d’Afrique.

Le parcours Emergence a été retenu pour accompagner 15 porteur.euse.s (33% de femmes) de projet au Cameroun depuis aout 2021. Il.elle.s sont accompagné.e.s par le consortium SIAD/BINA-WAY/AGRO-PME/O’BOTAMA

A l’entrée dans le parcours, environ 1/3 sont au stade de l’idée, 1/3 sont en activité depuis moins de 3 ans et 1/3 en cours de lancement. Les PP sont présents dans 7 secteurs d’activités, principalement l’agriculture et l’agroalimentaire, les nouvelles technologies et l’enseignement.

capture

Au cours des 6 mois d’accompagnement émergence, les entrepreneur.euse.s se préparent à mettre leur projet sur le marché et approfondir la stratégie entrepreneuriale via des des coachings et des ateliers collectifs. A l’issu de ces 6 mois, les PP se lance pour la seconde partie :  6 mois d’incubation sur le territoire camerounais avec le soutien de structures.

Témoignages de deux PP

52

 

Résonances Nord Sud lance également son service d’Accueil et d’Orientation à la création d’entreprises en lien avec l’Afrique. Après une phase pilote en 2021, nous prévoyons un lancement officiel au 1er semestre 2022, pour la diaspora africaine résidente en France. Menée en partenariat avec l’Ambassade du Cameroun à Paris, cette action s’inscrit dans la continuité de Dias’Invest 237.

Publié dans Actualités

Lancement appel à dons fin d’année 2022

Chers amies et amis du SIAD,

En cette fin d’année 2021, nous lançons notre campagne d’appel à dons !Capture2

Grâce à votre réactivité et votre générosité nous avons pu récolter 2 320€ sur notre objectif de 10 000€. Merci à toutes celles et tous ceux qui ont déjà fait un don, nous comptons sur vous toutes et tous pour atteindre notre objectif et soutenir nos projets.

👉 Lien de la campagne 👈

Vos dons, nous permettrons de poursuivre notre mission en 2022 en assurant la pérennité de l’association, mais surtout en aidant à la réalisation de 4 projets d’envergure.

Capture1

Vous pouvez retrouver les actions menaient sur ces différents projets au sein de notre rapport d’activité 2020-2021.

Capture4

Restez connectés, nous vous communiquerons  bientôt plus de détails sur les différents projets et les actions que nous allons mener en 2022.

Pstt pour être défiscalisé en 2021 préférez un don avant la fin d’année 2021

Publié dans Actualités

MEET Africa 2 : Lancement de l’accompagnement des porteur.se.s de projet 

217578877_283164746938615_3757509750909477285_n

 

217578877_283164746938615_3757509750909477285_n

 

Après la réunion de lancement du programme tenue le mois dernier, le SIAD a lancé l’accompagnement des porteurs de projet de la diaspora dans le cadre dispositif daccompagnement MEET Africa 2. 15 porteurs de projet ont été retenus pour cette promotion, les premières séances de coaching ont commencé dès le mois d’août.  

Le SIAD a été retenu comme opérateur au Cameroun sur le projet Meet’Africa 2 qui vise à accompagner l’entrepreneuriat de la diaspora dans 6 pays africains, notamment grâce à l’exéprience accumulée sur le projet Dias’Invest237. 

  

Comment se présente laccompagnement? 

 

Le parcours daccompagnement de la phase France de MEET Africa s’étale sur une période de 6mois, précisément de juillet 2021 à janvier 2022Elle sera suivie d’une phase d’incubation Cameroun jusqu’en juillet 2022. 

Laccompagnement sera assuré par 4 coachs issus du SIAD et de nos partenaires : Agro-PMEO’Botama et Bina Way. Le parcours se décline en quatre étapes :  

Étape 1: au cours de la première étape, un coach est assigné à chaque porteur de projet. Un premier diagnostic est établi afin didentifier les besoins prioritaires de lentrepreneur.eÀ la suite de ces rendez-vous, une feuille de route est établie pour chaque porteur.se.s de projet. Elle inclut notamment le calendrier et les différentes activités à réaliser au cours de laccompagnement. 

Étape 2 : la deuxième étape consiste à mettre en place les séances de coaching, de manière bi-hebdomadaire pendant les 6 mois de l’accompagnement.    

Étape 3: laccompagnement comprend également des ateliers collectifs. Au total, 8ateliers dintelligence collective, ainsi que 7ateliers thématiques (étude de marché, business modèle, stratégie marketing et communication, impact économique/social et financement) sont prévus.   

Étape 4 l’entrepreneur.e pourra bénéficier d’un appui-conseil spécifique avec un experten fonction de ses besoins identifiés avec le coach.  

 

Nous souhaitons à cette première promotion Meet’Africa 2 un bon début de formation et une bonne réussite pour la suite de laccompagnement 

 

Capture d’écran 2021-08-25 à 16.27.36

(Le graphique détaillé de la formation ) 

 

 

 

Publié dans Actualités

PADES – Le programme se poursuit avec le début des formations

Capture d’écran 2021-08-20 à 17.33.01

Capture d’écran 2021-08-20 à 17.33.01

Depuis la tenue du dernier Comité de pilotage au Burkina Faso, le programme PADES suit son cours normalement. Pour rappel le PADES, lancé en juillet 2020 et d’une durée de 16 mois, a pour objectif principal d’assurer l’insertion permanente des populations dans leurs territoires, par la promotion l’entrepreneuriat des jeunes et femmes dans les filières porteuses, tout en contribuant à la stabilité de la région du Sahel.

Quelques statistiques sur la promotion 

Les secteurs d’activité choisis par les porteurs de projet sont divers variés : l’élevage, le commerce, la restauration, la transformation et le service. Cependant, on remarque une prédominance pour le secteur de l’élevage choisi par près de 77 % de la promotion. 

Le programme PADES propose aux candidats une formation sur trois niveaux. Une formation entrepreneuriale sur trois mois, une formation métier spécifique qui s’étale sur 2-3 jours et enfin un atelier plan d’affaires d’une durée de 3 jours. L’ensemble des formations sont proposées aux 240 porteurs de projet.

La suite du programme PADES

Après la mise en place des formations, un service d’appui/conseil sera également proposé à l’ensemble de la promotion. Ce service débutera au mois d’août et prendra fin au mois de décembre.

Publié dans Actualités

CIMAR – Les formations des jeunes ont débuté le 21 juin

WhatsApp Image 2021-05-20 at 15.53.24

Le 21 juin dernier démarrait la première session de formation du projet CIMAR Technopôle. Les 144 jeunes du département du Moungo retenus à l’issue de la sélection seront formés pendant 6 mois à des spécialités des métiers ruraux non agricoles, innovants et durables. Les jeunes seront notamment formés à la production de biofertilisants ou à l’énergie photovoltaïque.

 

Le processus de sélection et le profil des futurs apprenants

336 dossiers avaient été reçus par l’équipe, à la clôture de l’appel à candidatures le 23 avril, après une campagne de sensibilisation de plusieurs mois autour des enjeux de la formation professionnelle et de l’économie verte.

Les entretiens de sélection ont été menés du 14 au 19 mai pour aboutir à une liste de 144 candidat.e.s retenu.e.s. La promotion compte 24% de femmes, une proportion qui sera amenée à augmenter pour les prochaines promotions.

Les principaux critères recherchés chez les candidat.e.s étaient les compétences techniques et professionnelles et l’expérience dans le domaine de formation demandée. Pour les candidats souhaitant s’orienter vers l’auto-emploi, les perspectives de croissance de leur projet d’entreprise et la capacité à mobiliser des financements ont également été prises en compte.

Parmi les profils retenus, 46% étaient en auto-emploi, 32% demandeurs d’emploi et 12% salariés. Les jeunes portant déjà leur projet d’entreprise exercent dans un secteur d’activité en lien avec la production agricole pour 42 % d’entre eux, dans le secteur photovoltaïque pour 16 % ou de la construction métallique pour 10%.

WhatsApp Image 2021-05-20 at 15.53.24

 

Le parcours de formation du projet CIMAR Technopôle et le profil des candidats

Les jeunes sélectionnés seront formés et répartis dans 4 centres autour de la commune de Njombé, en fonction de la spécialité choisie.

9 spécialités innovantes et durables étaient ouvertes aux candidatures et accueilleront toutes des élèves. Parmi les formations les plus fournies, 38 candidat.e.s ont été retenu.e.s pour la formation dans les métiers agroécologiques, spécialisation biofertilisant et agriculture urbaine, 33 candidat.e.s suivront la formation de , et 21 la formation aux services digitaux, informatiques et de conseil.

Les formations doivent transmettre les compétences techniques et de gestion pour permettre aux jeunes de s’insérer sur le marché du travail par l’emploi ou l’auto-emploi. 60% des candidat.e.s retenu.e.s ont indiqué vouloir créer leur entreprise, la formation doit également leur permettre de préciser ce projet professionnel.

Deux sessions de formation suivront cette première promotion qui s’achèvera en novembre.

IMG_20151101_122239

Publié dans Actualités

Bilan du projet Dias’Invest 237

ACE_0074 (2)

ACE_0074 (2)Dias’Invest 237, un des principaux projets du SIAD ces dernières années arrive à sa fin. Du 13 au 15 avril 2021 se sont tenus les évènements de clôture du projet. Un troisième et ultime comité consultatif d’orientation ainsi qu’un séminaire de clôture ont permis de dresser le bilan des différentes composantes du projet et de tirer les enseignements de cet ambitieux projet d’accompagnement à l’investissement productif de la diaspora camerounaise. Après 3 ans et demi de suivi et plus d’1 million d’euros de financement, c’est un chapitre qui se termine pour le SIAD.

Initié par le Ministère des Relations Extérieures du Cameroun, financé par l’AFD et mis en place avec nos partenaires Agro-Pme, RMDA et OFAD ; le dispositif Dias’Invest 237 avait pour objectif de favoriser la réussite de projets de création, reprise ou développement d’entreprise porté par la diaspora camerounaise au Cameroun.

Le séminaire de clôture organisé par le SIAD les 14 et 15 avril derniers ont permis de réunir les personnalités du gouvernement camerounais et du monde diplomatique et les acteurs de la société civile investis dans les enjeux du rôle de la diaspora dans le développement durable et économique du Cameroun.

Bilan d’un projet d’envergure 

Sur 198 candidatures reçues, le programme a permis à 70 porteur.euse.s de projet, dont 34% de femmes, de bénéficier d’un accompagnement allant du diagnostic au développement de leur entreprise.

Articulé entre la France et le Cameroun, le dispositif d’appui à l’entrepreneuriat reposait sur un accompagnement flexible et personnalisé. Les parcours, établis suite à un diagnostic approfondi, avaient pour objectif de s’adapter aux besoins précis des porteur.euse.s de projet par le biais de coachings personnalisés, d’expertises et de formations entrepreneuriales sur une durée de 9 mois en moyenne. Le suivi des entrepreneur.e.s jusqu’à un an après le lancement de leur entreprise a permis d’apporter l’appui de la structure dans la recherche de financement et d’assurer la viabilité des projets nouvellement lancés.

Accompagnement DI237

Le programme a ainsi permis le développement d’entreprises dans 16 secteurs différents et répartis dans 7 régions du Cameroun. Lors de la clôture du dispositif, 40 entrepreneur.e.s s’étaient réinstallés au Cameroun de manière définitive et 36 candidat.e.s accompagné.e.s étaient en activité.

Article BILAN DI237

Avec un investissement moyen de 22 millions de FCFA et une moyenne de 3,8 emplois créés au lancement, ces projets représentaient un investissement conséquent pour ‘léconomie camerounaise. Certaines entreprises accompagnées ont connu grâce au programme de véritable success story, à l’image de la compagnie d’assurances AcamVie qui enregistrait dès 2019 un chiffre d’affaires de 1,136 milliard de FCFA (1.7 millions d’euros) ou de  l’entreprise ISTAM qui en 2020 avait créé 111 emplois.

Le bilan encourageant du projet et l’engouement des différents acteurs présents, dont le Club des entrepreneur.e.s Dias’Invest 237 créé en mars 2021, ouvre la voie à différentes réflexions sur une nouvelle version du programme et sur divers autres moyens d’inclure davantage la diaspora camerounaise dans le développement économique et local du pays.

Pour plus d’informations sur le projet, retrouvez les résultats de l’étude finale de capitalisation et d’évaluation du dispositif tel que présenté au séminaire de clôture ici.

Publié dans Actualités

CIMAR – Tenue de l’atelier de lancement du projet et début des formations

DSC_0716

DSC_0716

Le 31 mars dernier, s’est tenu l’atelier de lancement sur le projet CIMAR Technopôle sur le site du projet à Njombé dans l’Ouest du pays, suivi de la première réunion du Comité Consultatif d’Orientation (CCO). Sur place étaient présents les principaux collaborateurs au projet, les membres d’Agro-PME et de la COFIDES Nord-Sud, ainsi que les représentants locaux des institutions et communautés partenaires. Le SIAD avait également fait le déplacement.

Cela a été l’occasion de célébrer officiellement le lancement du programme et d’en présenter les principaux enjeux et objectifs aux populations et autorités du département du Moungo, dont notamment, le délégué départemental du Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique (MINJEC), également présents ce jour.

Le CIMAR Technopôle est un dispositif d’insertion socio-professionnel, par la formation duale et entrepreneuriale. Financé par l’Union européenne, au travers de son programme de formation professionnelle Archipelago, le dispositif a pour objectif principal d’apporter des compétences nouvelles aux jeunes du Moungo. Il vise notamment à leur permettre d’être plus compétitif sur le marché du travail par l’emploi salarié ou l’auto-emploi à travers les métiers innovants des fonctions supports à l’agriculture, nous rappelle M. Robert Monkam, président d’AGRO-PME, également présent lors de cet atelier.

Le lancement du parcours d’accompagnement

La campagne d’appel à candidature s’est achevée avec plus de 300 candidatures, ce qui laisse la place à la mise en place du parcours de formation professionnelle.

Cet accompagnement sera réalisé en plusieurs étapes, en commençant par le lancement du programme de formation pour des jeunes retenus.

Le programme mettra à disposition quatre plateaux techniques répartis dans le département qui pourront être utilisés par les jeunes pour mettre en pratique leur formation ou produire leurs prototypes. Le MINJEC a permis d’équiper ses lieux en matériel en fournissant des kits de matériel.

DSC_0698Les participants à la cérémonie devant les kits remis par le MINJEC.

Une réponse aux questions d’employabilité des jeunes dans le Moungo.

À l’issue de ce parcours de formation, près 400 jeunes, dont 40% de femmes, auront bénéficié d’une formation par le biais du CIMAR. Près de 360 jeunes auront pu être insérés sur le marché du travail, dont 60 en tant qu’employés.

Comme l’indique le Président d’Agro-PME, “Les jeunes ne deviendront plus les problèmes dans le Moungo; mais plutôt les solutions aux problèmes rencontrés dans le département.”

Ce dispositif se veut notamment comme une réponse aux questions d’employabilité des jeunes de la région par une insertion efficace dans le monde du travail.

Publié dans Actualités

Calendrier

juillet 2022
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Le blog est un espace d’échange où tous les acteurs du SIAD peuvent publier leurs expériences, leur ressenti, etc. Tous les mois, nous mettons aussi en avant l’entrepreneur du mois et les projets en cours.