Energie Entrepreneur phase 1 : 2012-2017

Energie Entrepreneur phase 1 : 2012-2017

Localisation


Guiba et Bindé, Burkina Faso

Durée du projet


4 ans

Nombre de bénéficiaires


5 000

Date de début


2012

Au Burkina Faso, la pauvreté est particulièrement sensible dans les zones rurales mais elle est aggravée dans les villages non électrifiés. L’absence d’électricité constitue un obstacle majeur au développement socio-économique de ces villages : la journée de travail ou d’études s’interrompt à la nuit tombée ; l’utilisation du pétrole pour l’éclairage domestique ou pour l’alimentation des moteurs met en danger la santé des enfants; la vie socioculturelle est limitée et l’accès à certains médicaments est impossible faute de moyens de réfrigération.

Cette situation a pour conséquence un départ massif des populations de la région, à laquelle elles sont pourtant attachées. Une migration vers les zones urbaines se développe bien souvent synonyme de grande précarité et les enfants en réussite scolaire n’envisagent jamais leur avenir dans le village. Il est donc urgent de réduire cette « fracture énergétique » en développant des systèmes d’électrification pérennes valorisant la ressource locale : le solaire !

Afin de répondre au besoin des populations en énergie, mais aussi pour lutter efficacement contre l’exode rural, le SIAD et ses partenaires (BETA, 2iE, Energy Assistance France) ont développé le concept d’ULPE (Unité Locale de Production d’Electricité). C’est une solution renouvelable, accessible et durable, basée sur des systèmes de production autonomes décentralisés. L’accès à l’énergie permettra d’améliorer considérablement les conditions sanitaires et socio-économiques des populations en alimentant les écoles et les centres de santé de la province mais aussi en favorisant la création de petites entreprises faisant vivre la région.

En soutenant ce projet, vous permettrez :

  • à 5000 personnes d’accéder à l’électricité, dont 700 femmes et 2000 enfants ;
  • à 20 bâtiments publics d’être électrifiés ;
  • la construction de 7 micro centrales pour une production annuelle d’énergie solaire de 60 000 kWh ;
  • l’accompagnement de +100 entrepreneurs dans le lancement de leur projet et une augmentation de 20% des revenus des entreprises locales grâce à l’accès à l’énergie solaire.

Aidez-nous à réaliser ce projet en faisant un don et/ou en le partageant sur les réseaux sociaux.

En 2009, le taux d'électrification du Burkina Faso était de 25%, dont 70% en milieu urbain et seulement 3% en milieu rural (selon la SONABEL, société nationale d'accès à l'électricité au Burkina)

Soutenez ce projet

Partager ce projet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*