Promouvoir la création d’entreprises à Kéniéba

Promouvoir la création d’entreprises à Kéniéba

Localisation


Cercle de Kéniéba

Durée du projet


2 ans

Nombre de bénéficiaires


40 entrepreneurs

Suite au succès du dispositif entre la ville de Montreuil et le cercle de Yélimané au Mali, les membres de l’association des ressortissants de Kéniéba en France (ARCKF) ont souhaité  renouveler l’expérience dans leur région. En nous associant avec le conseil général du Pas-de-Calais (qui partage avec Kéniéba les problématiques d’exploitations minières et de sortie de cette activité) un nouveau dispositif bi-national voit le jour en 2013 !

 Pour l’ARCKF ce dispositif revêt une importance particulière. Il est la suite logique d’un forum qu’ils ont organisé au Mali en novembre 2011  autour de la question de l’avenir économique du cercle de Kéniéba après l’exploitation minière. Aujourd’hui, le cercle est le premier producteur d’or du Mali et l’on y a découvert des sites d’uranium. Mais cette richesse des sols ne profite pas à tous et ne sera pas durable. Le dispositif doit donc offrir aux jeunes et aux femmes du cercle, exclus de la redistribution de la manne minière, l’occasion de créer leur propre activité et valoriser les autres richesses du territoire, notamment les richesses agricoles.

Afin que cette dynamique entrepreneuriale s’enclenche, les membres de l’ARCKF souhaitent montrer l’exemple. Dix-huit d’entre eux ont répondu à l’appel à candidatures lancé le 23 novembre 2013 à Paris. Ils sont aujourd’hui 10 à avoir été sélectionnés et à suivre le cycle de formation et d’accompagnement à la création d’entreprise mis en place par le SIAD.

Le SIAD se félicite que son expérience du dispositif porté par les migrants de Yélimané puisse être mise à profit par une autre organisation de migrants ailleurs dans la région de Kayes. Nous souhaitons que les deux dispositifs puissent continuer de s’inspirer l’un l’autre et conduisent à des mutualisations qui motivent d’autres à participer à une dynamique qui aurait tout à gagner à changer d’échelle.

Soutenez ce projet

Partager ce projet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*