Faciliter l’accès à l’eau aux agricultrices du Burkina Faso

Faciliter l’accès à l’eau aux agricultrices du Burkina Faso

Localisation


Province de l'Oudalan, Burkina Faso

Durée du projet


3 ans (2014-2016)

Nombre de bénéficiaires


500 productrices

Dans la province de l’Oudalan, où nous soutenons les productrices d’oignon, plus de 50% des sites maraîchers accèdent difficilement à l’eau. En région sahélienne, la pluviométrie est extrêmement limitée, les capacités hydriques des mares ou des nappes phréatiques sont très faibles et les agricultrices utilisent en majorité des systèmes d’arrosage sommaires et inappropriés qui conduisent à un épuisement rapide de la ressource. Les femmes sont ainsi souvent contraintes d’abandonner leur activité maraîchère faute d’eau suffisante, alors que c’est pourtant une des seules sources de revenus dont elles disposent en période de soudure, la plus cruciale en terme d’insécurité alimentaire.

Pour le SIAD, réduire le gaspillage d’une ressource plus nécessaire que le pétrole et qui se raréfie, mais aussi la valoriser au mieux pour assurer la sécurité alimentaire et le bien-être des habitants du Sahel est une priorité. Pour répondre à ces impératifs, le projet que mènent le SIAD et ses partenaires vise à agir sur deux niveaux :

  • Assurer la captation et la production d’eau grâce à la construction de forages.
  • Améliorer la distribution d’eau par la création de réseaux hydrauliques modernes qui permettent réduire les pertes. Pour cela, nous mettrons en place des pompes utilisant  l’énergie solaire et déservant un système de goutte à goutte (un procédé innovant qui réduit le gaspillage de l’eau).

Pour s’assurer de la pérennité du projet et de son impact social positif pour l’ensemble des productrices de l’Oudalan, nous formerons les agriculteurs (et en particuliers les plus jeunes) à la maintenance et la gestion des réseaux hydrauliques. En soutenant ce projet, vous permettrez :

  • A 100 femmes de créer leur emploi en s’investissant dans l’agriculture biologique.
  • Aux 500 productrices soutenues par le SIAD d’améliorer leurs conditions de travail grâce à un gain en temps de 25 à 50%.
  • Aux agriculteurs de l’Oudalan de sécuriser leurs revenus grâce à une augmentation du rendement des périmètres maraichers de 30% et l’opportunité de prolonger la campagne maraichère d’1 mois.

Aidez-nous à réaliser ce projet en faisant un don ou le partageant autour de vous ! 

Soutenez ce projet

Partager ce projet


  1. Germeau Jean-Pierre dit :

    Bonjour : notre Association , Energy Assistance à Bruxelles , a déjà pris contact avec le Siad pour la réalisation de projet au Burkina Faso .
    Responsable d’un projet à l’Université de Bobo Dioulasso qui a comme objet d’assurer une permanence d’électricité au bénéfice d’une pisciculture y installée , j’ai étudié et réalisé les schémas permettant de fournir l’énergie solaire nécessaire à partir de panneaux photovoltaïques et batteries ; des demandes de prix ont été envoyées à différentes firmes locales . Une firme , SolAfreeca , a fait une offre techniquement intéressante : auriez-vous quelques renseignements la concernant et auriez-vous travaillé avec elle ? Merci si vous pouviez nous aider à conforter le choix d’une firme burkinabe , j-p germeau .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*