CIMAR – Les formations des jeunes ont débuté le 21 juin

Le 21 juin dernier démarrait la première session de formation du projet CIMAR Technopôle. Les 144 jeunes du département du Moungo retenus à l’issue de la sélection seront formés pendant 6 mois à des spécialités des métiers ruraux non agricoles, innovants et durables. Les jeunes seront notamment formés à la production de biofertilisants ou à l’énergie photovoltaïque.

 

Le processus de sélection et le profil des futurs apprenants

336 dossiers avaient été reçus par l’équipe, à la clôture de l’appel à candidatures le 23 avril, après une campagne de sensibilisation de plusieurs mois autour des enjeux de la formation professionnelle et de l’économie verte.

Les entretiens de sélection ont été menés du 14 au 19 mai pour aboutir à une liste de 144 candidat.e.s retenu.e.s. La promotion compte 24% de femmes, une proportion qui sera amenée à augmenter pour les prochaines promotions.

Les principaux critères recherchés chez les candidat.e.s étaient les compétences techniques et professionnelles et l’expérience dans le domaine de formation demandée. Pour les candidats souhaitant s’orienter vers l’auto-emploi, les perspectives de croissance de leur projet d’entreprise et la capacité à mobiliser des financements ont également été prises en compte.

Parmi les profils retenus, 46% étaient en auto-emploi, 32% demandeurs d’emploi et 12% salariés. Les jeunes portant déjà leur projet d’entreprise exercent dans un secteur d’activité en lien avec la production agricole pour 42 % d’entre eux, dans le secteur photovoltaïque pour 16 % ou de la construction métallique pour 10%.

WhatsApp Image 2021-05-20 at 15.53.24

 

Le parcours de formation du projet CIMAR Technopôle et le profil des candidats

Les jeunes sélectionnés seront formés et répartis dans 4 centres autour de la commune de Njombé, en fonction de la spécialité choisie.

9 spécialités innovantes et durables étaient ouvertes aux candidatures et accueilleront toutes des élèves. Parmi les formations les plus fournies, 38 candidat.e.s ont été retenu.e.s pour la formation dans les métiers agroécologiques, spécialisation biofertilisant et agriculture urbaine, 33 candidat.e.s suivront la formation de , et 21 la formation aux services digitaux, informatiques et de conseil.

Les formations doivent transmettre les compétences techniques et de gestion pour permettre aux jeunes de s’insérer sur le marché du travail par l’emploi ou l’auto-emploi. 60% des candidat.e.s retenu.e.s ont indiqué vouloir créer leur entreprise, la formation doit également leur permettre de préciser ce projet professionnel.

Deux sessions de formation suivront cette première promotion qui s’achèvera en novembre.

IMG_20151101_122239

Partager cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*