Marché agricole à Abidjan, un secteur en pleine essor

Marché agricole à Abidjan, un secteur en pleine essor


marché aboboDepuis 2015, le SIAD, la COFIDES Nord-Sud et le bureau d’études ivoirien FORSCOT appuient le projet de l’association ONG Dans mes Bras de renforcement des initiatives féminines sur les filières agricoles vivrières en Côte d’Ivoire.
Un premier bilan provisoire avait été rédigé lors de la deuxième année du projet (Cf. Article du SIAD). En cette fin d’année 2019, quatrième année du projet, nous partageons avec vous le bilan final.
ONG Dans mes bras est une structure qui rassemble des productrices de denrées vivrières de la région d’Oumé, dans le centre du pays, avec des commerçantes des quartiers d’Abobo et de Yopougon à Abidjan.

L’objectif principal de ce projet est de contribuer à la pérennisation de la capacité de l’agriculture familiale à nourrir les villes par la production locale en Côte d’Ivoire ainsi qu’à satisfaire l’autonomie des femmes.

Trois objectifs étaient notamment visés, il s’agissait :

  •  Du renforcement de la capacité de production de vivriers des membres de l’ONG Dans Mes Bras dans la sous-préfecture de Guépahouo dans le département d’Oumé.
  • De l’augmentation en quantité et en qualité. L’approvisionnement en produits vivriers du marché
    d’Abobo BC/PK 18 dans le district d’Abidjan.
  •  De la structuration du circuit de production et de vente du vivrier entre Guépahouo et Abobo PK18

Naissance de deux coopératives féminines de renom
En Août 2016, (deuxième année du projet) et après une formation à la gestion coopérative, les productrices ont officialisé leur souhait de mutualiser leur travail. Elles ont créé leur mutuelle et l’ont baptisé « Mantahalé », ce qui signifie « l’agricultrice » en Gouro, la langue locale. Les commerçantes d’Abobo se sont structurées en mutuelle à la fin de la première année. En mars 2016, elles ont créé la mutuelle « Commerçantes Unies du Marché de Selmer (CUMAS) », ont acheté les productions de la mutuelle de productrices de Guépahouo.

Des résultats exponentiels
Ce projet a permis d’atteindre 126 femmes bénéficiaires directes dont 76 productrices et 50 commerçantes et 3 730 personnes bénéficiaires indirects (famille des bénéficiaires, acteurs économiques…).

  •  Les capacités techniques et de gestion des femmes productrices et commerçantes sont renforcées
    depuis la deuxième année du projet grâce aux enseignements de la formation.
  • L’organisation en coopérative des femmes productrices et commerçantes est amélioré ; La qualité et la quantité de production de vivriers (riz) des productrices de Guepahouo issu d’une agriculture durable est améliorée.
  • L’approvisionnement du marché d’Abobo BC en produits vivriers issus de l’agriculture familiale est
    optimisé.

A ce jour, 10 commerçantes sur 10 indiquent avoir amélioré leurs techniques commerciales notamment en termes de relation client. Les revenus des bénéficiaires ont progressé. Chaque productrice a vu ses revenus augmenter de 45 000 Fcfa environ sur ces 2 ans, montant qui vient s’ajouter aux gains générés par leurs autres activités.

Un projet prometteur

L’ONDB a bénéficié d’un accompagnement et d’un renforcement soutenu de la part du SIAD, de la Cofides Nord-Sud et de FORSCOT, qui lui a permis d’améliorer ses compétences. L’organisme est maintenant outillé pour mettre en pratique les innovations du présent projet et ainsi les dupliquer à d’autres chaînes de valeur. Loin d’avoir satisfait toutes les recommandations, ce projet a tout de même apporter une nouvelle vision dans les pratiques agricoles. Il a démontré aux bénéficiaires la possibilité de pratiquer l’agriculture viable et efficace afin d’atteindre les marchés urbains tout en leur offrant des perspectives entrepreneuriales afin de favoriser leur autonomie.

Soutenez ce projet

Partager ce projet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*